Je hurle... mais tu ne réponds pas

Création saison 2018/19

(décembre 2018 au Centre Culturel Pablo Picasso d'Homécourt)

Mise en scène: Eric Domenicone

Théâtre marionnettes/vidéo/musique

+ 14 ans
  • dossier du spectacle
  • A travers le monde, l’égalité entre les sexes est trop souvent mise à mal voire inexistante.

    Je Hurle est un acte poétique vécu comme une bataille, comme l’expression de l’incroyable force des femmes afghanes vivant leur insoumission à travers leurs poèmes.

    Sur scène, deux femmes sont stupéfiées par un article publié dans le New York Times : Zarmina, une jeune adolescente de 16 ans, s'est immolée par le feu. Pourquoi ? Sa famille a découvert qu’elle écrit de la poésie, pour la punir ses frères l’ont brutalisée et détruit ses cahiers.

    Une fille ne peut pas, ne doit pas être poétesse. Privée d’écriture sa vie n’a plus de sens.

    Deux comédiennes marionnettistes et un contrebassiste tendent un pont entre l’Occident et les montagnes d’Asie centrale et cherchent à recomposer, telle une enquête, le destin de Zarmina. Ils font écho à ses rêves et ses révoltes en s’emparant des voix des femmes du Mirman Baheer (cercle poétique féminin), qui leur ont livré leurs poèmes sombres, passionnés ou audacieux au cours de longues interviews téléphoniques.

    Je hurle est leur cri poétique qui révèle une humanité brûlante d’espoir et de désirs. Cette humanité universelle qui enjambe les frontières de nos cultures. Donner une voix à leurs mots, un corps et un visage à Zarmina, faire dialoguer marionnettes, musiques, paroles poétiques, paroles théâtrales et documentaires, imaginer un kaléidoscope de sensations vives pour que le sourd et courageux combat des femmes afghanes résonne jusqu’ici.

    Distribution

    Mise en scène: Eric Domenicone | Scénographie, Marionnettes: Yseult Welschinger & Eric Domenicone | Jeu: Faustine Lancel, Yseult Welschinger | Création musicale et musique sur scène: Jérôme Fohrer  | Accompagnement dramaturgique: Magali Mougel | Scénographie: Antonin Bouvret | Conception marionnettes: Yseult Welschinger | Réalisation portrait vidéo: Sophie Langevin  | Régie Générale et création lumière: Chris Caridi  | Costumes: Blandine Gustin | Témoignages, recherches et accompagnement documentaire: Najiba Sharif  | Liens institutions France et Afghanistan: Milena Schwarze | Diffusion: Babette Gatt  | Administration: Nicolas Ringenbach

    La SOUPE est conventionnée par la Région Lorraine pour la période 2014-2016 et bénéficie du soutien du Conseil Général de la Moselle

    Coproductions et partenaires:

    La Méridienne scène conventionnée écritures scéniques croisées - Lunéville (54), La Passerelle - Rixheim (68) et la Filature, Scène Nationale de Mulhouse (68), Le Centre Pablo Picasso scène conventionnée jeune public - Homécourt (54), Le Sablier – scène conventionnée Pôle des arts de la marionnette en Normandie - Ifs/Dives-sur-Mer (14), Réseau BERENICE : Festival Passages - Metz, (57) / Théâtre de Trèves - Trier(Allemagne) / Chudoscnik Sunergia d’Eupen (Belgique), L’Hectare - Scène Conventionnée pour les arts de la marionnette et le théâtre d’objet de Vendôme (41), TAPS – Théâtre Actuel et Public de Strasbourg (67), Espaces Culturels - Thann/Cernay (68), L'agence culturelle Grand Est

    Avec le soutien financier:

    Région Grand Est (conventionnement 2017-2019)
    Ville de Strasbourg
    FEDER - programme INTERREG
    DRAC Grand Est
    SPEDIDAM
    Institut International de la Marionnette dans le cadre de son dispositif d’aide à l’insertion professionnelle des diplômés de l’ESNAM
    Institut Français d'Afghanistan